Ca fait de bons souvenirs... Et pourtant, ça avait mal commencé... Levée trop tôt et d'une humeur de dogue (allemand), j'ai voulu prendre l'Orlybus, ce dernier a eu la bonne idée d'être à moitié en panne. Je dis à moitié, ça peut paraître bizarre, mais en fait il ne pouvait rouler qu'à 30 Km/heures dans les cotes et pour aller à Orly, il y beaucoup de cotes...Donc, forcement, je ne suis pas arrivée si en avance que ça et je n'ai pas eu ma dose de café matinale, chose qui a des répercussions immédiates sur mon humeur!

Dans l'avion, je scrute, je scrute mais impossible de savoir qui était qui... et pourtant je savais de source sure que des bloggeurs étaient à bord! C'est sous la pluie et à la descente de l'avion que nous nous sommes retrouvés (la seule chose que nous n'avons pas retrouvé c'est la valise de Tit' qui a préféré aller visiter Béziers)... Là, tout a vraiment commencé!

Le premier jour fut assez sportif (les autres aussi d'ailleurs mais pas pour les mêmes raisons! lol!) car j'entamais les festivités en animant le premier atelier... De légers problèmes de micro ont empêché le public de s'endormir au son de ma douce voix mais soutenu activement par Dorian, l'opération comportant trois recettes a été menée à bien!

Deux heures plus tard, je remettais mon tablier pour un "duel" avec Fréderic Coursel, chef à Clermont le tout commenté plus qu'activement par Eric Roux... Le mot duel est tout à fait relatif car n'ayant rien d'un chef, j'ai plutôt servi de petites mains et aidé à la découpe des légumes et aux pliages des feuilles de bricks...sous les jingles de La Gapette!

Plus qu'une table ronde et c'était les vacances... Ballades dans Aurillac, terrasses au soleil, shopping et puis rires, joies, ateliers des autres (tous délicieux...)!

C'est assez difficile de raconter en un billet trois jours de rencontres, d'échanges, de petites altercations et de joyeuses rigolades (surtout!)...Bref, Dorian, Tit', Béa et les autres nous ont régalé! Entre Blondie, crunchy et pizza façon tatin tout était délicieux! Mathilde et Benjamin de vrais rois de l'organisation!

A refaire donc....hein, Patrick!